Menus d'hier et d'aujourd'hui

    Hier :  "Fonda de Doña  Berta"  /  Aujourd'hui:  "Le Bistrot"


Soupe de maïzena chaude :   5 pesos    
Sublime de maïs au chocolat  avec cannelle, lait  55 pesos

 Mini Tacos de panier  (bien gras) de patate  et soubressade  : 3x10   pesos
Crêpes de maïs fourrées à la pomme de terre et chair de cochon de lait au paprika et piment seche :   2x20 pesos

Soupe de vermicelles : 8 pesos   
Chapeaux d'anges à la tomate avec essence de chipotle : 75 pesos

Cote de porc haricots verts : 25 pesos    
Entrecôte de porc avec feuilles d'épinards sur miroir
de sauce de tomate vertes et piment frais :  250 pesos

Douceur de cacahuètes, courtoisie de la patronne
Croquant de cacahuètes au sucre naturel  :  60 pesos

Pourboire :4 pesos     Total : 50 pesos
Service : 15% 83 pesos  Total : 635 pesos

"Comment ça se passe au Mexique, la vie ?"

Vu sur un site d'expatriés au Mexique :

Dan:
-"Comment ça se passe au Mexique, la vie"
A mourir de rire !
La vie au Mexique c'est une horreur ! C'est pour cela que presque aucun expatrié ne retourne en "douce France" ou même tout autre pays d'origine.
Pour être honnête en cinq ans j'ai tout de même connu un cas : un concepteur artistique qui travaillait dix heures par jour et n'avait que cinq jours de vacances par an comme c'est la loi ici. Il ne pouvait évidemment pas passer suffisamment de temps avec sa femme et son très jeune enfant. Ils sont donc partis en France.
J'ai aussi entendu parler du cas du cas d'un couple d'américains âgés qui ne pouvaient pas supporter la chaleur du Yucatan et d'un autre à qui les enfants et les petits-enfants manquaient. En bref six personnes sur près d'un million d'expatriés. Pas vraiment la foule, à peine la nécessité d'être mentionné .


Facebook dommageable pour ma vie sociale...?

 Je n'en n'ai pas encore confirmation mais il semblerait que chacune de mes réactions (j'aime, j'adore, ça me met en colère etc...) à la suite d'une publication privée ou suite à une information publique sur un mur, le mien ou celui d'un membre, soit visible par tous.
C'est gênant parce que si c'est le cas tout le monde a pu voir ou peut voir ce que je pense de nombreux aspects d l'actualité mexicaine : les étudiants bordels, les maîtres d'écoles indignes et sans honte, PEMEX un gouffre de corruption et d'inefficacité, la chute du peso pas tant que cela d e la responsabilité du gouvernement (sinon du cours du pétrole) et bien d'autres aspects comme le faible niveau des universités mexicaines en particulier de l'IPN (l'Institut Polytechnique National).
C'est gênant parce-que je dépends pour ma vie sociale de mes contacts Facebook et il possible (vraisemblable ?) que certaines réactions ou commentaires n'aient pas plu à quelques ou plus parfois.

J'ai bien essayé d'avoir des informations par quelques copains spécialistes mais je n'ai reçu aucune réponse ferme.  Il va falloir enquêter sur des forums anglo-saxons, eux doivent savoir...

Bicyclettes et pistes cyclables botaniques

J'ai un peu perdu de vue ou en sont les pistes cyclables en France et surtout à Paris. Mais ici à Mexico c'est le déchaînement; à défaut d'être une ville peu polluée, sans doute même le contraire, et ce sans possibilité d'amélioration (altitude, encaissement et économie) la ville  se veut branchée et la bicyclette est reine.


Si cela passe par des parkings pour bicyclettes géants de 400 places gratuits à certains terminus de métros (Pantitlan, Tlahuac) cela passe bien sur aussi par les pistes cyclables. Et des pistes cyclables il y en a de tous calibre et de tous genres y compris par exemple comme celle qu'il y a près de chez moi : deux mètres de large et... 1,20m de plantation. Et très peu de cyclistes dans cette zone plutôt prolo...
L'avantage pour le gouvernement de la ville ? Au lieu de bandes métalliques ou de rebords en ciments bon marché un tel chantier a sans doute coûté des millions de pesos dont on on ne verra jamais le détail des comptes.


Le Kemal Atatürk mexicain ? (1)

Tout est dit même si ce n'est pas politiquement correct...  A l'époque du général-président-dictateur Porfirio Diaz le Mexique a connu quarante ans de paix, -meme si sans doute avec une certaine repression- et de prospérité, et ensuite la république mexicaine, celle qui survit jusqu'à aujourd'hui s'est construite sur les ruines de cette dictature, mais non sans repression permanente aussi. Aujourd'hui c'est le bazar et beaucoup ont la nostalgie d'un régime fort, sinon autoritaire, même s'ils n'ont pas connu cette époque. Mais une chose est sure : sans l'ordre et la paix il n'y a pas de développement. On le voit aujourd'hui aujourd'hui : le pays se noie dans la corruption, la violence, la décadence économique et l'appauvrissement intellectuel. Et tout cela sans  avec une possibilité de s'en sortir plus que improbable.


Bureaucratie...

Suit à la nécessite sinon à l'obligation de faire imprimer et d'envoyer un certificat de vie pour continuer de toucher ma retraite (ou ma pension) je viens d'aller au consulat de France à Mexico. Cela s'est bien passe, très rapidement. Ils m'ont même imprime le certificat. L'employé de l'an dernier m'avait que c'était possible, il a fallu insister auprès de celle de cette année. Ensuite n'avais plus qu'à l'envoyer : en simple recommande par la poste : 30 pesos (2 euros) au lieu de Mexipost (550 pesos 30 euros) ou DHL (700 pesos = 39 euros).
Normalement cela devrait arriver pareil même si plus lentement. J'ai utilisé DHL plusieurs fois en cas de retard ou de courrier non reçu. Toujours au consulat, j'en ai profite pour vérifier que j'étais bien inscrit sur les listes électorales puisque j'ai été relance trois par les affaires étrangères et l'on m'a dit que oui...! Alors pourquoi ces mails  à  répétition ? Mais irai-je voter à moins que de toutes manières cela ne se fasse en ligne (le vote), cela serait une première fois pour moi ?

Le paradoxe du politiquement correct

Cette blague fait fureur ces jours-ci sur Facebook. Tous les bien-pensants anti-gouvernementaux appellent à ne pas se rendre sur le Zocalo le soir de la fête de l'indépendance  (le jeudi 15) pour ne pas dire le Grito de la Independencia (le cri du soulèvement pour l'indépendance)  commémoré chaque année à l'appel du président.

- "Vous n'avez rien à célébrer ce jour là ?
- Alors allez travailler le (lendemain vendredi) 17 septembre bande de paresseux !

Et la blague a reçu des milliers de "J'aime" et "m'enchante"!

Le Zocalo (Place de la Constitution) (15/9/2016)

Sécurite Sociale au Mexique (et surtout la CFE)

Un échange sur le forum France-Mexique sur le sujet capital de l'assurance sociale au Mexique et plus particulièrement de la CFE (Caisse Francaise de l'Etranger).

Ourson :

- Bonjour,
J'aimerais connaître votre expérience, si vous l'avez, avec la (CFE) la Caisse de Seécurite Sociale des Français de l'Etranger, pour le Mexique."

Lucien :

- Il y a bien évidemment plusieurs cas, principalement, l'âge, l'état de santé et si l'on a un conjoint, des enfants ou non.
Pour ma part j'ai 65 ans, une santé moyenne et parfois des médicaments chers vraiment hors de prix au Mexique. J'avais en bref trois options: la sécurité sociale publique mexicaine, très bon marché mais très pauvre en matériel et en rendez-vous avec sécialistes, une assurance privée, ce n'est pas ce qui manque, ou la CFE pour 227 euros par trimestre (mutuelle comprise.) Je ne crois pas aux systèmes privés, imaginez un moment un alinéa non-lu surtout  dans ce domaine... Je préfère laisser cette option aux expats ou aux mexicains fortunés.

Xavier :

- Quand j'étais gamin.. j'étais avec mes parents en Afrique et bien sûr toute la petite famille était couverte par la cfe. c'est ni plus ni moins que la sécurité social française.  classique. il nous fallait une mutuelle et assurance rapatriement etc. ... Je suis depuis peu au mexique et je me suis renseigné.  il existe des mutuelles qui prennent en charge 100% . Je me demande dans ce cas si la cfe est nécessaire. . Je ne te donne pas de nom pour pas faire de pub. mais il semblerait que via une banque en France tu arrives à trouver le lien de bonne mutuelle pour  expatriés. Et je pense aussi que sur le site tu peux trouver réponse à tes questions.

Lucien :

-  Bien sur on peut être tenté par la "solution Xavier" ;-) mais au regard de ce que j'ai écrit ci-dessus mon état de santé et ma défiance du système prive surtout ici ne m'y poussent pas. Mais il est vrai que n'avoir pas à engager de frais peut être tentant. Il faudra fouiller cela sérieusement. Un ami vient d'être hospitalisé (en clinique) cinq jours pour un arrêt cardiaque à Los Angeles, Il s'en serait tiré pour US 150 000 dollars si son assurance AMEX n'avait pas tout couvert. C'est un autre cas de figure mais les chiffres ne doivent pas être très éloignés et cela donne à réfléchir.

Vivi :

 - Je savais que CFE = Sécu française. C'est d'ailleurs leur slogan. Toutefois j'ai l'impression que le délai de remboursement est très très long. En effet il faut envoyer les feuilles de soins avec la facture correspondante en France.  Le courrier mexicain est très lent. La CFE elle-même prend son temps pour solder l'affaire, rembourser et transmettre à une mutuelle française. Total il faut plusieurs mois pour être finalement remboursé, et cela sur la base de la Sécu française. Pendant ce temps il faut avancer l'argent. Donc ce n'est pas la gloire.

Lucien :

- Non, pas du tout. Quand on le peut, la majorité des cas on peut déposer ses dossiers au consulat au moins si l'on habite à Mexico et peut-être d'autres villes qui en ont un.. Celui-ci les transmet à la CFE et dans un délai d'un mois-un mois et demi maximum tu es remboursé. Cela peut varier d'une semaine si tu as loupé ou non le coche de l'enlèvement des dossiers et si tu as un complément de remboursement par mutuelle. Quand le détail imprimé de remboursements te parvient tardivement au Mexique ce n'est pas grave car ils sont déjà sur ton compte bancaire.

Isabelle :

- Les assurances mexicaines, dit-on, sont extrêmement chères, compte tenu de mon âge senior.
Est-ce que cela correspond à votre expérience ?

Lois :

- Je n'ai pas d'expériences dans le domaine mais c'est bien connu... même s'il y a des  systèmes un peu moins chers ou pris en charge en partie par l'entreprise (un des avantages salariaux parfois).

"Pétition pour les retraités assujettis au certificat d'existence

    "Pétition pour les retraités assujettis au certificat d'existence et publiée sur le forum d'expatriation France-Mexique

 Cette pétition est réalisée dans le but d'alerter nos représentants et élus quant aux problèmes liés à ce certificat de vie.
En tant que retraités résidents à l'étranger il nous faut chaque année renseigner ce document qui nous transite par voie postale à la CNAV. Sachant que cet acheminement peut prendre jusqu'à un mois et demi, délai très conséquent donc. Et la perte de l'un de ces documents entraîne de fait la suspension du paiement des pensions.
(...)
La présente pétition a pour but de proposer un changement complet de ce système, un vrai fonctionnement avec un mail unique (avec possibilité de conserver aussi les courriers pour ceux qui préfèrent ce système).
L'intégralité de cette pétition est accessible en cliquant sur le lien ci-dessous. Toute personne concernée par ce problème est invitée à soutenir ce mouvement, de même que ceux qui peuvent par simple solidarité nous soutenir. Je vous en remercie.

http://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=601540"

Finalement il semblerait qu'il n'y pas tant de retraités français que cela au Mexique ou concernés par le problème... En 2009 ils étaient 955 officiellement  mais ce chiffre  comprenait aussi les pensionnés. Donc pas de surprise si personne n'a signé la pétition ni même a été intéressée à lire le sujet on connait les francais et même pires à l'étranger.

Populations etrangeres au Mexique

http://www.politicamigratoria.gob.mx/work/models/SEGOB/CEM/PDF/Estadisticas/Poblacion_Extranjera/ExtranjerosResMex.pdf

Droits homosexuels contrastés

Pays ou l'on marche contre les droits des homosexuels et ou l'on rend hommage à une personnalité homosexuelle à l'Opéra.


Le "mariage égalitaire" (mariage pour tous) au Mexique ?

  Beaucoup d'appuis théoriques aux projets de mariage égalitaire ("pour tous") ces jours-ci au moment ou une grande frange conservatrice et le monde catholique se mobilisent activement contre. Mais qu'y-a-t-il derrière les appels virtuels des réseaux sociaux ? Cela manque pas mal de ferveur, de fermeté et de concrétisation. Comme à l'accoutumée c'est l'absence du monde intellectuel, étudiant, syndical et protestataire en général qui est criante. Le parti relativement d'extrême gauche et à la porte du pouvoir lors des élections présidentielles de 2018 considère ouvertement que ce n'est pas une priorité.
Des changements au Mexique ? En paroles...


Le "mariage pour tous" au Mexique...?

Beaucoup d'appuis théoriques aux projets de mariage égalitaire ("pour tous") ces jours-ci au moment ou une grande frange conservatrice et le monde catholique se mobilisent activement contre. Mais qu'y-a-t-il derrière les appels virtuels des réseaux sociaux ? Cela manque pas mal de ferveur, de fermeté et de concrétisation. Comme à l'accoutumée c'est l'absence du monde intellectuel,, étudiant, syndical et protestataire en général. Le parti relativement d'extrême gauche et à la porte du pouvoir lors des élections présidentielles de 2018 considère ouvertement que ce n'est pas une priorité.
Des changements au Mexique ? En paroles...

Les tacos al pastor, le plat national !

 C'est peu dire que les "tacos al pastor" sont le plus national  mexicain. Repas de rue, pas cher, goûtu avec ses sauces épicées et son jus de citrons c'est un plat emblématique. Originaire du Proche-Orient, venu avec les immigrés libanais c'est une variante du shawarma ou du kebab mais servie en tortilla au lieu du pain pita.
Mais que sont-ils vraiment ?

"Cette viande cuite à la broche n'est pas du kebab, mais du "pastor". Si le mode de cuisson reste le même, la recette mexicaine diffère quelque peu de sa cousine méditerranéenne. On la prépare non pas avec de la viande d'agneau ou de veau, mais avec du porc, mariné dans une préparation à base de rocou et d'épices. La viande est ensuite émincée, puis servie avec des petites tortillas de maïs, de l'ananas, des oignons crus et de la coriandre.

Les tacos al pastor sont très populaires à México, on en trouve absolument partout, pour un prix dérisoire. Et vous savez où on dégote les meilleurs ? Dans la rue, pardi !(Saveursmexicaines.com) Pour des raisons de santé publique depuis une dizaine d'années les autorités obligent les "puestos" (stands de vente) de tacos et autres gourmandises locale à offrir en abondance des tranches de radis et de concombres et les clients s'y sont mis. Mais il est vrai que par ailleurs un "refresco", un coca ou un soda bien sucré, est presque toujours  vendu ou offert avec les cinq tacos pour 25 pesos, alors le bénéfice pour la santé s'en trouve réduit....

Juan Gabriel "El Divo de Juarez" est mort

Juan Gabriel, auteur-compositeur-chanteur, l'idole de tout un peuple est mort dans la matinée. Je partage avec vous cette chanson culte : "Amor Eterno" écrite à la mémoire de sa mère.




"J'avoue que j'ai vécu" (Pablo Neruda)

 Héléna, une copine allemande de Bremerhaven avec qui je suis en contact m'écrit dans sa dernière lettre :

" I had a lot of social and private life, sometimes to the excess; it has calmed down considerably now, as I am older; some friends are dead, some "got lost" on the road, and others live rather far away...  But I have never gone into "winter sleep"

("J'ai eu une vie sociale et privée très bien remplies, parfois à l'excès: Maintenant que je suis plus âgée.cela s'est considérablement calmé. Quelques amis sont morts, d'autres se sont perdus en route et d'autres vivent plutôt loin... Mais pour autant je n'ai jamais fait de pause avec l'âge.")

Je m'y retrouve presque à 100% sur le fond, meme si beaucoup moins sur la densité. Mais comme le disait Pablo Neruda: "J'avoue que j'ai vécu.", bien sur !

Mexique : une rédemption improbable sinon impossible

Ce qui suit ci-dessous est un extrait de journal paru en juillet dernier et qui m'a semblé assez pertinent à un point près, un point de taille toutefois. Quand il est question de changer le système économique néo-libéral on sait bien que c'est improbable et se moquer du monde. Tout au plus un léger encadrement de l'économie et des réformes sociales sont envisageables au Mexique.

"Para Andrés Manuel, las soluciones a los problemas de México son muy sencillas, se resuelven con su llegada a la presidencia. Para él, no existe problema mayor que el de la corrupción y el de la autoridad. Si se combate la corrupción y se ejerce la autoridad, se trabaja en bien del pueblo y se endereza el rumbo del país.
Es una visión que raya en la ramplonería. Para resolver los problemas del país hay que cambiar el sistema económico dominante en México. La corrupción es parte integral de ese sistema económico neoliberal, que ciertamente en México alcanza niveles monstruosos debido a que el sistema político se sostiene en la corrupción y en la impunidad."

(SDPnoticias.com 17 de Julio 2016)


Commentaire:

 Penser que cela peut changer au Mexique grâce à une élection (dans ce cas celui du candidat de gauche à la présidence) est non seulement une tromperie mais aussi un abus de confiance. Bien sur on pourra dire que c'est le propre des politiciens de promettre la solution au problèmes mais encore faudrait-il que ces solutions existent autrement que par des incantations, des promesses et des condamnations. Dans le réalité le Mexique a atteint un tel niveau de crise qu'il ne pourra jamais s'en remettre ou alors très partiellement et sur des points de détail.

Le système de gouvernement ou le système tout simplement est blindé: un parlement élu en partie à la proportionelle, un président qui dépend de ces chambres pour faire voter ses réformes, l'indifférence des parlementaires (le plus souvent absents), une alternative politique démagogique, incapable et peut-être presqu'aussi corrompue, un pouvoir judiciaire déliquescent et soumis, des pouvoirs militaires et policiers pas vraiment aux ordres sinon indépendants, une caste intellectuelle hypocrite, égoïste et indolente manquant à son devoir de porte-parole des problèmes d'exigence de changements, un pouvoir d'information médiocre sauf exception, des enseignements de faible niveau avant tout préoccupés de leur condition matérielle et bien évidemment une opinion publique résignée à l'absence de tout changement.

Ce que l'on appelle le "système PRI"* par amertume, colère, impuissance, mépris ou lâcheté c'est tout simplement à peu de choses près le système mexicain dont on sait que le changement est improbable sinon impossible. Mais c'est un tabou, personne ne voudra le reconnaître même en partie trop attachés à leurs privilèges et satisfaits avec la situation actuelle même s'ils sont de gauche.

* PRI: Parti Révolutionnaire Institutionnel, le parti au pouvoir de 1920 à ce jour avec une parenthèse entre 2000 et 2012. Il contrôle largement le pays, directement ou non, par corruption très souvent.  

Le guacamole de Frankeinstein

Même Frankenstein s'était mis à la cuisine mexicaine ! On vient de retrouver un ancien article qui nous raconte la passion de Boris Karloff le célèbre actuel du monstre Frankeinstein (et de son créateur le savant du même nom) pour la cuisine mexicaine.

 L'originalité de ce guacamole c'est la touche anglaise : Boris Karloff y ajoute deux cuillerées à café de sherry (ou xérès ou porto ce que l'on a sous la main). A essayer : le coté un peu douceâtre du sherry pourrait compenser celui du piment si on a du mal à le supporter. En fait moi je n'en mets pas.

Liberté d'opinion en 2016

En quoi consiste la liberté d'opinion aujourd'hui s'il ne faut pas contrarier ces mythes, ces modes dangereux....? Et l'on en même oublié quelques uns: vegan, éclos, féminisme, black and arabe is good for you, compassion/empathie... :-(


Une médaille d'argent qui vaut de l'or ! (voir galerie photos ci-dessous)


German Sanchez gagne la médaillle d'argent en plongeon pour le Mexique

"La vie est un banquet et seuls....

Lue en ligne à l'instant cette réflexion cynique sinon cruelle :
"La vie est un banquet et seuls les imbéciles restent sur leur faim ! " (anonyme)



Des enseignants qui ont oublié ce que veut dire ce mot

 Ci-dessous la carte du résultat des examens d'évaluation une des pièces maîtresses de la réforme de l'éducation du président Enrique Peña Nieto. Évidemment, compte tenu de ses résultats prévisibles, cette disposition n'a pas plus même si la grande majorité s'y est pliée bien sur  avec des résultats très divers et le plus souvent loin de ce que l'on pouvait espérer. Cette disposition n'a jamais été acceptée du tout par la CNTE, le syndicat minoritaire d'inspiration anarcho-trotskyste dont les actions de rejet d la loi sont principalement violentes : blocus des voies de communication, squatting de lieux publiques,(Zocalo ou place la République à Mexico), enlèvement de camions et voitures, incendies d'autobus et ces jours-ci empêchement de l'ouverture des écoles.

Nombre d'élèves par maître  d'école
Les négociations exigées et finalement acceptées par le gouvernement n'aboutissent jamais car les dissidents du syndicat majoritaire exigent purement et simplement le retrait de la loi. Les enfants sont pris en otages, principalement dans les provinces  les plus pauvre du pays (Chiapas, Oaxaca, Guerrero) ou le CNTE non seulement est majoritaire mais a le monopole. C'est simple : cela en fera des candidats directs à l'émigration vers les Etats-Unis ou les attend sans doute une vie meilleure au moins matériellement.

Enseignants avec diplômés

La "mordida" : une coutume d'anniversaire

  Lors d'un anniversaire au Mexique il y a une coutume étrange et un peu  bébète. Il est courant sauf à partir des classes petites-bourgeoises un peu plus éduquées, un peu plus snobs, au moment de souffler les bougies d'appuyer sur la tête de celui qui souffle pour que son nez s'enfonce plus ou moins dans le gâteau. D'où le nom de "mordida". (morsure)
On me l'a fait une première fois il longtemps, cela m'a surpris masi c'est la coutume, et on ne s'en lasse pas avec moi car on aime bien rire un peu d l'étranger. Alors chaque année j'y ai droit, pas de problème.
Au cri de "Mordida! Mordida!" au moment de souffler les bougies il yen a toujours un qui chargé de la petite tradition. Pas méchant mais bien sur cela écoeure les américains. On les comprend un peu...


Combien d'ingrédients sont mexicains ? Cuantos ingredientes son mexicanos?

Carlos : 
- d'après ce que je sais, le nopal (feuilles de cactus), la tomate et la tomate verte, les piments et  le mais pour les tortillas (y compris la chaux pour la "nixtamilisation" sont d'origine méso-américaine. Cela dit la coriandre (de provenance africaine ou européenne), l'oignon (asiatique) le dérivé lacté (le fromage) et la viande (de boeuf que l'on voit dans le plat) sont d'origine du proche-orient.
Alicia :
- je crois que les seuls aliments mexicains sont la tortilla, le nopal, la tomate et la tomate verte (jitomate) utilisée pour les sauces. Le fromage, la coriandre, le fromage à coté de l'oignon sont européens.
Juan :
- c'est sur que la coriandre c'est grâce aux espagnols. Sans aucun doute il y a des preuves qu'il est d'origine africaine. 


Carlos:
- Pues hasta donde tengo entendido, los nopalitos, el tomate y el jitomate, los chiles y el maíz para las tortillas (cal incluida por aquello de la nixtamalización) son de origen mesoamericano.
Eso por un lado, por el otro yo observo cilantro (de posible origen africano o europeo), cebolla (asiática), el derivado lácteo (o sease el queso) y la carne -de res que se ve en el platillo- sus orígenes son posiblemente del Próximo Oriente.
Alicia:
-  Creo que los únicos alimentos mexicanos son la tortilla, el nopal, el jitomate y tomate usados en salsa. El queso, carne, cilantro, creo haber visto cebolla junto al queso, son europeos.
Juan:
- Cierto es que el cilantro lo conocemos por los españoles. Sin embargo, existen señalamientos de que su origen es africano.

Saleté de musique mexicaine !

..Eh oui c'est comme ça : que l'on aime ou pas la musique mexicaine quand il ya une fête, chez les voisins ou dans l'immeuble c'est parti pour durer au moins jusqu'à deux-trois heures du matin, Ici au Mexique le respect de l'autre, l'esprit de la vie en communauté c'est quelque chose d'inconnu, cela n'existe pas. C'est peut-être dans les textes mais au niveau de l'application réelle entre particuliers cela reste lettre morte. Il semble que en théorie il y ait tolérance jusqu'à minuit, un peu plus les fins de semaines. L'idée de nuisances sonores n'existe pas ici : on fait la fete, point !

(Je n'écoute pas souvent de musique mexicaine
mais quand je le fais ce sont les saletés de
 voisins qui en jouent jusqu'à 3heures du matin !!
Mais cela dépend aussi du voisin, s'il est étranger ou mexicain et pauvre ou riche.  Par mexicain je veux dire que si l'on me fera baisser la musique à 1 heure ou même à 11 heures et demi comme l'an dernier, les voisins mexicains pourront faire une nuit karaoké jusqu'à trois heures sans problème.
Alors bien sur il y a possibilité d'appeler la police mais elle ne se déplacera sans doute pas ou si elle le fait cela s'arrangera avec un billet de la part des voisins bruyants! Il faut donc endurer et l'on s'endort avant même que la fête ne soit finie !